Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA PHILOSOPHIE CHEZ GERMINA
  • : Rendre la philosophie populaire.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 11:11

couv-faye-03-2012def2

 

Dans Marianne (semaine du 23 au 29 juin 2012):

 "L'édition des épîtres de Paul place en dernière position - comme s'il s'agissait du mot final - celle qui est en réalité inaugurale. Empêchant de saisir la pensée profonde de l'apôtre, cette aberration chronologique a généré des effets historiques catastrophiques, dont l'antisémitisme chrétien : elle fait passer pour ultime le jugement négatif sur les juifs, alors que Paul s'était depuis longtemps converti à leur apologie.

Le philosophe Jean-Pierre Faye remet dans son ordre d'engendrement et de pensée l'oeuvre de saint Paul. Du coup, elle prend la forme d'une cantate avec ses moments se dépassant les uns les autres. L'ensemble des épitres apparaît ainsi comme un chant de libération dont l'esclavage est la cible. Avec son thème majeur - "ni juif ni grec, ni esclave ni libre" - la cantate de Paul devient "le seul texte [antique] qui nomme l'esclave en le libérant". L'auteur de l' Introduction aux langages totalitaires extrait ici de leur gangue séculaire la vérité et la beauté du message paulinien." Robert Redeker

 

Paul de Tarse et les Juifs, La libération de l'esclavage, Germina, 130 p., 14 euros.

 

Jean-Pierre Faye parlera de ce livre dans un émission d'Alain Veinstein (Du jour au lendemain). Date bientôt communiquée ici même (juillet).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Tellez
commenter cet article

commentaires